Marie-Christine BARRAULT

Comédienne

Marie-Christine Barrault découvre le bonheur d’être actrice grâce à un tout premier rôle amateur, dans L’Annonce faite à Marie de Claudel, qui la détermine à s’inscrire aux Cours Simon puis au Conservatoire, avant de commencer sa carrière au Théâtre de France sous la direction de son oncle Jean-Louis Barrault. Après quelques apparitions sur le petit écran et des figurations au cinéma, son rôle dans Ma nuit chez Maud d’Eric Rohmer, aux côtés de Françoise Fabian et Jean-Louis Trintignant, la révèle au grand public en 1968 et, en 1975, le succès de Cousin Cousine de Jean-Charles Tacchella lance véritablement sa carrière : elle obtient une nomination pour l’Oscar de la meilleure actrice, tourne avec les plus grands et des réalisateurs étrangers lui offrent de très beaux rôles, notamment Woody Allen dans Stardust Memories, Andrzej Wajda dans Un amour en Allemagne, Volker Schloendorf dans Un amour de Swann.

Marie-Christine Barrault discovers the happiness of being an actress thanks to a very first amateur role in Claudel’s L’Annonce faite à Marie (the Annunciation of Mary). This first experience led her to register to the Cours Simon, and to the Academy of Music, before starting her career at the French Theatre, under her uncle Jean-Louis Barrault’s supervision.

After a few appearances on the small screen, walk-on roles in the cinema, her play in Eric Rohmer’s Ma nuit chez Maud with Françoise Fabian and Jean-Louis Trintignant reveals her to the general public in 1968. In 1975, the success of Jean-Charles Tacchella’s Cousin Cousine decisively started her career. She is nominated for the Best Actress Oscar, shoots with the most famous actors, and is offered great roles by foreign producers such as Woody Allen in Stardust Memories, Andrezej Wajda in Un amour en Allemagne, and Volker Schloendorf in Un amour de Swann.

image secondaire

Comédienne éclectique, Marie-Christine Barrault mène en parallèle sa carrière au cinéma, à la télévision et au théâtre, où elle joue sous la direction de Nathalie Sarraute, Maurice Béjart, Jacques Lassalle ainsi que de son mari, Roger Vadim ; artiste accomplie, elle publie chez Ramsey, en 1983, Souffler n’est pas jouer, un livre pétillant sur sa vie de comédienne, ainsi que Le Cheval dans la Pierre chez Robert Lafont. Outre son amour des lettres, elle est également passionnée de musique et s’investit dans tous les projets qui lui permettent d’allier texte et compositions musicales : elle crée un spectacle de chanson l’Homme Rêvé au théâtre des Bouffes du Nord et collabore dès qu’elle le peut avec des musiciens, et non des moindres. Si ses apparitions se font aujourd’hui plus rares sur le grand écran (La Dilettante de Pascal Thomas en 1998), elle continue à se produire régulièrement à la télévision et au théâtre. Depuis plusieurs années, elle s’efforce de tisser des liens entre les différentes disciplines artistiques, en collaborant notamment avec des musiciens (François-Frédéric Guy, pianiste, quatuor Ludwig, Jean-Patrice Brosse, clavecin et orgue, Jean-Philippe Audoli, violon, Carnets d’Anna-Magdalena Bach, Vox Cantoris au festival Agape de Genève. Son talent a été capté au disque à plusieurs reprises chez Psalmus.

Eclectic comedian, Marie-Christine Barrault paralelly pursues her career in TV and theatre, where she plays under the direction of Nathalie Sarraute, Maurice Béjart, Jacques Lassale, and her husband Roger Vadim. Accomplished artist, she publishes at Ramsey in 1983 Souffler n’est pas jouer, a sparkling book on her life as comedian, and Le Cheval dans la Pierre at Robert Lafond editions.

In addition to her love for literature, she is passionate by music, and commited in all projects allowing her to merge text and musical compositions. She creates a singing spectacle L’Homme Rêvé at the Bouffes du Nord theatre, and collaborates with numerous musicians. While she more rarely appears on the large (Pascal Thomas’s La Dillettante in 1998), she regularly performs on TV or in the theatres.

For many years, she has been trying to establish ties between different artistic disciplines, collaborating with musicians and music ensembles (pianist François-Frédéric Guy, quator Ludwig, harpsichordist and organist Jean-Patrice Brosse, violinist Jean-Philippe Audoli, Carnets of Anna-Magdalena Bach, Vox Cantoris at the Agape festival of Geneva). Her work has been captured multiple times at Psalmus records.

Disques réalisés :

Disques réalisés :

_edited.png
Sonates du Rosaire

Disques réalisés :

_edited.png
L'épopée d'Hannibal Gantez

~~~~~~~~~~~~